Ma routine capillaire au naturel

Retrouvez La Vraie Nature De Vos Cheveux Grâce Au Naturel

Exit les silicones, tensioactifs irritants, huiles minérales et parabènes

Formant une pellicule à la surface de la fibre capillaire, les silicones donnent une impression de cheveux gainés et brillants mais ce n’est qu’une illusion “cosmétique”. En réalité, le cheveu est étouffé, abîmé et alourdi. Les tensioactifs comme le Sodium Laureth Sulfate ou le Sodium Lauryl Sulfate donnent une mousse importante et onctueuse mais sont irritants pour le cuir chevelu et la fibre capillaire. Un cuir chevelu irrité va produire plus de sébum afin d’essayer de se protéger. On entre alors dans le cercle vicieux des cheveux gras qu’on a tendance à laver encore plus souvent, ce qui accentue le problème. Les huiles minérales sont quant à elles des matières synthétiques inertes qui n’apportent aucun nutriment à vos cheveux et ne sont pas bonnes pour l’environnement.

Ma transition capillaire vers le naturel

Quand j’ai commencé à me tourner vers des produits plus naturels, c’est au niveau de mes cheveux que j’ai vu les résultats les plus impressionnants. J’avais des cheveux fins “raplapla” et qui graissaient vite. Je les lavais tous les deux jours et devais les attacher le 2e jour car ils n’avaient déjà plus de tenue. Aujourd’hui, je peux espacer les shampoings de 3-4 jours (deux shampoings par semaine) et les laisser pendre presque tout le temps. J’ai un volume de cheveux que je n’avais jamais obtenu pendant 15 ans de shampoings “spécial volume”.

Honnêtement, ce n’est pas si facile de passer à une routine capillaire naturelle et ce, principalement pour deux raisons.

De un, il faut s’habituer au fait que vos cheveux retrouvent leur vraie nature. Débarrassés des substances synthétiques qui leur donnaient une fausse apparence de cheveux brillants en bonne santé, il faudra prendre un peu de temps pour qu’ils “reprennent  vie” ✨ Commencez par couper les pointes si nécessaire.

De deux, il faut trouver le bon shampoing naturel. Mon premier essai de shampoing naturel, il y a quelques années, a été une catastrophe. J’avais acheté un “shampoing solide” dans un magasin de savons à Bruxelles. Résultat : des cheveux tout poisseux, des pellicules (alors que je n’en avais jamais eues de ma vie ),… J’ai compris par après qu’il s’agissait en réalité d’un savon saponifié à froid vendu comme “shampoing solide” et non d’un  vrai shampoing solide. Il faut aussi faire attention au type de tensioactif utilisé dans le shampoing afin de ne pas irriter votre cuir chevelu.

Etape 1 - BROSSER sans abîmer

Avant d’appliquer votre Huile Capillaire Nourrissante Siprès ou de laver vos cheveux, brossez-les en partant des pointes et en remontant vers les racines. Evitez de partir directement des racines et de brosser vos cheveux jusqu’en bas car vous risquez de faire descendre les noeuds tout le long de la fibre capillaire et de la fragiliser. 

S’ils sont fort emmêlés, je vous conseille d’utiliser une brosse en poils de sanglier ou un peigne à dents larges. Cela permet de les démêler sans tout arracher, même s’ils sont fort fins. Si vous avez des cheveux bouclés, privilégiez le peigne à dents larges. Pour coiffer les cheveux lisses, la brosse en picots de bois est parfaite.

Avant de vous coucher, brosser vos cheveux afin de les débarrasser de la poussière, répartir le sébum qui nourrit ainsi naturellement les pointes de vos cheveux et les démêler.

Etape 2 - Nourrir en profondeur

La première clé pour retrouver des cheveux vraiment brillants de santé : les nourrir en profondeur grâce aux bains d’huile avec des huiles végétales de qualité.

L’Huile Capillaire Nourrissante Siprès est composée d’huiles locales de première pression à froid, non chauffées ni transformées avec des produits chimiques comme des solvants. 

L’objectif n’est pas de tremper vos cheveux dans un seau d’huile mais bien de les nourrir avec quelques gouttes de votre Huile Capillaire Nourrissante Siprès. Ce soin  va permettre de nourrir la fibre capillaire et d’équilibrer le cuir chevelu.

Etape 3 - Laver en douceur

La deuxième clé d’une routine capillaire naturelle est de bannir les shampoings qui contiennent des silicones et des tensioactifs irritants. 

Je suis une grande adepte de mon Shampoing Solide Ortie & Menthe qui a vraiment permis de réguler ma production de sébum et de pouvoir espacer les shampoings.

Comme dit ci-dessus, je démêle mes cheveux avant de les laver. Je les mouille ensuite et applique le shampoing en le frottant sur le cuir chevelu. Nul besoin de frotter le shampoing solide sur le crâne pendant plusieurs minutes, vous risquez d’irriter votre cuir chevelu. Le Shampoing Solide Ortie & Menthe mousse rapidement. Je fais ensuite descendre la mousse sur les longueurs. Il n’est pas utile de frotter le shampoing sur les longueurs. Faites attention à ne pas abimer vos cheveux en les tournant dans tous les sens en les lavant. 

Etape 4 - séchage à l'air libre

Je démêle mes cheveux mouillés avec un peigne à dents larges afin de ne pas les abîmer (les cheveux sont plus fragiles mouillés car poreux). Il est recommandé de partir des pointes en remontant vers le crâne.

Sauf exception, je laisse mes cheveux sécher à l’air libre afin de ne pas les assécher avec la chaleur. Si je suis pressée, j’utilise désormais une brosse chauffante plutôt qu’un sèche-cheveux classique. Celle-ci me permet de les sécher rapidement sans qu’ils s’entremêlent dans tous les sens (comme avec le sèche-cheveux), tout en faisant un mini brushing par la même occasion 😉 Si vous êtes encore adepte du sèche-cheveux, la seule façon selon moi de les démêler ensuite sans trop de dégâts est la brosse en poils de sanglier.

encore plus
de conseils

Panier
Retour haut de page